RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN
Environnement RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Jeanneteau
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Jeanneteau

L'Arioste écrivant

Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens privés ; en attente de sa restitution à ses légitimes propriétaires. Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération).
Numéro d’inventaire
REC 90, Recto
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins provenant de la Commission de récupération
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Fragonard, Jean-Honoré (1732-1806)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
L'Arioste écrivant
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Dessin appartenant à la série illustrant le Roland furieux de l'Arioste, P. Rosenberg (Fragonard, 1987, n° 265, repr.) l'intitule Roger écrit à Bradamante et le rapproche de la feuille du Nationalmuseum de Stockholm (NM 236/1975), Roger s'apprêtant à écrire à Bradamante. M.-A. Dupuy-Vachey indique que cette feuille illustre les strophes 1 et 2 du Chant II du poème et lui donne le titre qui est repris ici (M.-A. Dupuy-Vachey, Fragonard et le Roland furieux, Paris, 2003, n° 13, p. 56-57, repr.). On discute toujours sur le sens à donner aux allégories. S'agit-il de l'illusion d'Amour (une femme tenant un masque, peut-être Angélique) aux prises avec la Jalousie ou la Colère ? (M. Preti-Hamard in cat. d'exp. "Imaginaire de l'Arioste, l'Arioste imaginé", Paris, musée du Louvre, 2009, p.70). Personnage central du poème, Angélique incarne à la perfection la séduction et la tromperie en se jouant des sentiments de ses amants. Mais au-delà de l'illustration précise des quelques vers, c'est l'idée de l'inspiration de l'écrivain que Fragonard tente de mettre en image. Le masque devient ici comme une métaphore du poème, tant le récit progresse au gré des illusions trompeuses, des mensonges et autres feintes des ses héros. (M.-A. Dupuy-Vachey in cat. d'exp. 'Masques, mascarades, mascarons', Paris, Musée du Louvre, 2014, n° 88)
Voir aussi J.P. Cuzin, (Fragonard, Paris, Milan, 2003, n° 33, repr. pl. 33).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,367 m ; L. 0,236 m
Matière et technique
Lavis de bistre sur préparation à la pierre noire, estompe.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Au verso du montage ancien, à la mine de plomb : '4006. M. Nr.'. Remis au Cabinet des Dessins par la Commission de récupération artistique le 26 octobre 1950. Pour consulter la base des MNR (Musées nationaux Récupération), adresse du site Rose-Valland : www.culture.gouv.fr/public/mistral/mnrbis_fr?
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Commission de récupération artistique
Mode d’acquisition
Remis au musée
Date d’acquisition
1950

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Fragonard, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 24/09/1987 - 04/01/1988
- Fragonard, Paris, Musée du Louvre, 03/12/2003 - 08/03/2004
- Masques, mascarades, mascarons, Paris, Musée du Louvre, 19/06/2014 - 22/09/2014
- Imaginaire de l'Arioste, l'Arioste imaginé, Paris, Musée du Louvre, 26/02/2009 - 18/05/2009
- Présentation des oeuvres récupérées après le Seconde Guerre mondiale et confiées à la garde des musées nationaux, Paris, Musée du Louvre, 08/04/1997 - 05/05/1997
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances