Le désarroi d'Olympos

4393 LR/ Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
4393 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 13129
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.3, p.11
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ROSSIGLIANI Giuseppe Nicola (vers 1500/1520), gravé par
Ecole vénitienne
gravé d'après Parmesan (Francesco Mazzola, dit Il Parmigianino, ou Le)

Anciennes attributions :
CARPI Ugo da (Vers 1468/1470-Vers 1532), gravé par
Ecole vénitienne
ANONYME ITALIEN XVIè s , gravé par
Ecole vénitienne
(Inventaire Edmond de Rothschild)

description

Dénomination / Titre
Le désarroi d'Olympos
La surprise
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Des sept dessins du cycle de Parmigianino illustrant la légende de Marsyas (Louvre, Arts graphiques, Inv. 6412, 6412.BIS, 6413 et 6415, 6433), à Florence (Gallerie degli Uffizi, GDSU, 13583 F verso), à New York (Morgan Library, IV, 44), seulement deux ont été gravés en clair-obscur (trois gravures ont été aussi exécutées par le Maître FP (Zerner, TIB, 1979, t. 32, n° 24 et 26, p. 34-36), une par Antonio Fantuzzi (Zerner, TIB, 1979, t. 33, n° 8, p. 228). Parmigianino inscrit chaque scène à l'intérieur d'un ovale, forme qui semble inspirée d'un camée. D'ailleurs, la figure de Marsyas sur le dessin de NewYork pourrait dériver, bien qu'en sens inverse, du même personnage sur le célèbre camée de l'époque d'Auguste connu sous le nom de Sigillum Neronis (Naples, Museo Nazionale. Proposition de Gnann, dans cat. exp. Parme et Vienne, 2003, n° 2.3.37, p. 271). L'estampe a en effet été imprimée dans des tonalités rouges qui rappellent la couleur de la cornaline. La question de savoir si Parmigianino a supervisé l'impression reste ouverte. (Roberta Serra, dans cat. expo. 'Gravure en clair-obscur Cranach, Raphaël, Rubens', Musée du Louvre, Paris, 17 octobre 2018 - 14 janvier 2019, p. 92 à 93, n° 25a et b).

Bibl. : Bartsch, 1811, t. 12, n° 10, p. 146 ; Pittaluga, dans Dedalo I, 1928, p. 31 ; Pittaluga, 1928, pp. 245-247 et note 35 ; Quintavalle, 1948, p. 114-115, 130 note 85 ; Oberhuber, dans cat. exp. Vienne, 1963, n° 94, p. 41 ; Van Hasselt, dans cat.exp. Paris et Rotterdam, 1965-1966, n° 99, p. 37 ; Wiles, 1966, p. 96, 108 note 1 ; Zerner, TIB, 1979, t. 33, sous le n° 77, p. xlvi ; Trotter, 1974, p. 232-235 ; Karpinski, TIB, 1983, t. 48, n° 10-I et 10-II, p. 245 ; Wyss, 1996, p. 107-108, 163 note 36 ; Farinelli, cat. exp. Parme, 2003, n° 79, p. 68-69 ; Ferrien Gayral, 2003, p. 203-216 ; Gnann, dans cat. exp. Vienne, 2013-2014, p. 15-17, n° 50, p. 132-133 (avec bibliographie complète) ; Gnann, dans cat. exp. Londres, 2014, p. 65, n° 35, p. 76.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,212 m ; L. 0,15 m
Matière et technique
Gravure sur bois. Deux planches de teinte rouge et une planche de trait noir

Données historiques

Historique de l'œuvre
Œuvre conservée dans le portefeuille n°187 du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2018.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- Le XVIe siècle européen. Gravures et dessins du Cabinet Edmond de Rothschild
Etape :
Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques, Paris, France - 01 octobre 1965 - 01 janvier 1966
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances