Le moineau apprivoisé

GAILLARD René, gravé par
Numéro d’inventaire
18602 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 18940
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.8, p.45
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
GAILLARD René (Vers 1719-1790), gravé par
Ecole française
gravé d'après BOUCHER François

description

Dénomination / Titre
Le moineau apprivoisé
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Le petit paysan vu de dos est tiré d'un modèle de Bloemaert conservé à la Kunsthalle de Hambourg (inv. 1957-189) que Boucher copiera dans les années 1770 et qu'il reprend dans les oeuvres comme 'L'atelier du maréchal-ferrant' (Nationalmuseum de Stockholm (NMH 2950/1863). (F. Joulie in cat. exp., 'Boucher et les peintres du Nord', Dijon, Musée Magnin, 2004, p. 55). (P. Jean-Richard, Inventaire général de gravures de l'Ecole française 'L'œuvre gravé de François Boucher dans la Collection Edmond de Rothschild', Paris 1978, p.262, n°1034.)
Le Blanc, 1856, II, p. 261, n°45
Portalis et Beraldi, 1881, II, 1re partie, p. 223, n°4
Pognon et Bruand, 1962, IX, p. 401, n°133

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,415 m ; L. 0,464 m
Dimensions au trait carré : H. 0,361 m ; L. 0,443 m
Matière et technique
Eau-forte et burin. En bas à gauche du trait carré : 'F. Boucher pinxit', à droite : "R. Gaillard Sculpsit.'. De part et d'autre, les armes et au-sous le titre : 'Dedié à Monsieur Darcy Ecuyer., Par son très humble et trés Obéissant Serviteur et Ami. Gaillard. A Paris chés l'Auteur, rue St. Jacques, au dessus des Jacobins, entre un Perruquier et une Lingere".
Filigrane : T (puits) Dupuy Fin Auvergne 1742.

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild
Dernière mise à jour le 02.10.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances