Numéro d’inventaire
1417 DR/ Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.12
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ANONYME ITALIEN DU NORD XVIe siècle
Ecole italienne
(Catherine Legrand Loisel, 2009)

Anciennes attributions :
SANSOVINO Jacopo del, attribué à

description

Dénomination / Titre
Arc de triomphe
Type d'objet
Dessin
Description / Décor
Commentaire :
L'auteur de cette feuille a vu certainement la décoration de la chapelle Colleoni à Bergame car l'un des tondi présente un profil très apparenté au portrait de Bartolomeo Colleoni sur l'un des piliers de la chapelle. L'album Destailleur est constitué des dessins de la même main, excepté le dernier folio (Kruft 1976). Les premiers dessins représentent des stèles funéraires qui sont des pastiches des monuments antiques plutôt que des copies d'après des monuments réels. On remarque une volonté décorative, non archéologique. Certains dessins s'inspirent de monuments existants ou des dessins du codex Marciano ou du Magliabechiano de Filarete, mais dans l'ensemble l'artiste a laissé libre cours à son imagination. Le travail de C. Fumarco (2004/2005) situe la création de cet ensemble dans l'Emilie du début du Cinquecento. Tous les auteurs s'accordent sur la relation de cet album avec l'album Bonfiglioli-Sagredo conservé également à la collection Rothschild, ainsi qu'avec l'album du Sir John Soane Museum de Londres. Dans l'ensemble, il s'agit des projets de décor éphémère destiné à orner les fêtes, entrées triomphales ou autres spectacles. C. Loisel émet l'hypothèse qu'il soit l'œuvre d'un artiste éclectique et itinérant proposant ses services pour les fastes des princes de Lombardie, de l'Emilie et de la Vénétie durant la deuxième décennie du XVIe siècle (voir cat. expo "Il Rinascimento italiano nella collezione Rothschild del Louvre", Firenze, Casa Buonarroti, 2009, p. 122 à 139). L'artiste s'inspire ici de l'arc de triomphe de Constantin. Bibliographie : Huse 1965-66; Monnier, 1972, n°5; Licht, 1973, Jacob 1973; Kfrut 1976, n°6; Pochat 1980; Tuttle 1982; Belluzzi 1984; Ruffini 1986; Pochat 1990; Faietti, Le Muse e il principe 1991, n°63; Berstein 1992, Fairbairn 1998; Milcik-Petrov 2001; Fumarco 2004/2005. T. Abate in 'Les Cahiers de l'ornement', n°1, 2016, p. 121 à 129.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,438 m ; L. 0,297 m
Matière et technique
Plume encre brune et lavis brun jaune, traces de pierre noire. Filigrane : ancre dans un cerc le. Inscription en latin fataisiste :'DIVA M ATUA/ MEMORIA SC / DONATI MOR / A DI'

Données historiques

Historique de l'œuvre
H. Destailleur, sa vente, Paris, 19 mai 1896, n°320; Jules Bouillon pour le baron Edmond de Rothschild. Oeuvre conservée dans le recueil de dessins (1367 DR à 1476 DR) du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2010.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

Expositions

- Chefs-d'oeuvre de la Renaissance italienne de la collection Edmond de Rothschild au musée du Louvre, Pékin, China Central Academy of Fine Arts Museum, 14/11/2010 - 23/01/2011
- Il Rinascimento italiano nella collezione Rothschild del Louvre, Florence, Casa Buonarroti, 27/05/2009 - 14/09/2009
Dernière mise à jour le 02.11.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances