face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2018 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier
face, recto, avers, avant ; détail © 2018 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier
face, recto, avers, avant ; détail © 2018 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier
face, recto, avers, avant ; détail © 2018 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier
© 2014 Musée du Louvre / Peintures
face, recto, avers, avant ; vue d'ensemble ; vue sans cadre © 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot
© 2018 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier
© 2018 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier
© 2018 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier
© 2018 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Thierry Ollivier
© 2014 Musée du Louvre / Peintures
© 2001 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot

Cortège des Jeux Pythiens

Date de création/fabrication : XVIe siècle (1500 - 1600)
En dépôt : Musée national du château de Fontainebleau, Fontainebleau
Numéro d’inventaire
Numéro principal : INV 4144
Autre numéro d'inventaire : MR 538
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Dubois, Ambroise (Anvers, 1543 - Fontainebleau, 1614)
France École de

description

Dénomination / Titre
Titre : Cortège des Jeux Pythiens
Description / Décor
Au milieu du cortège qui se rend au tombeau de Néoptolème, Chariclée sur son char attaché à deux boeufs blancs marchant vers la droite, tient d'une main un arc et de l'autre le flambeau du sacrifice.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 1,63 m ; Largeur : 2,68 m
Matière et technique
toile

Lieux et dates

Date de création / fabrication
XVIe siècle (1500 - 1600)

Données historiques

Historique de l'œuvre
Le Salon Louis XIII a conservé la quasi-totalité du décor mis en place à la fin du règne d'Henri IV. Les quinze toiles de Dubois (Inv. 4144, Inv. 4158, Inv. 4145, Inv. 4147, Inv. 4146, Inv. 4148, Inv. 4149, Inv. 4150, Inv. 4151, F1980-2, Inv. 4152, Inv. 4153, Inv. 4154, Inv. 4155, Inv. 4156) racontant l'Histoire de Théagène et Chariclée, amants contrariés dont l'histoire fît l'objet d'un roman grec du IV siècle écrit par Héliodore d'Emèse et traduit au XVIème siècle par Amyot, furent installées aussi bien aux murs qu'au plafond entre les poutres maîtresses. La première mention connue du décor remonte à 1609. Sous le règne de Louis XV, quatre tableaux et d'autres compositions furent décrochées pour faciliter des travaux. En 1794, des quatre tableaux décrochés il ne reste plus que trois. Ils furent probablement acheminés au Louvre, puis installées en 1837 dans la pièce adjacente au salon Louis XIII, où on peut encore les voir aujourd'hui. Un des tableaux, » Chariclée enlevée par Trachin » (Acquis en 1980 par le Château de Fontainebleau, F 1980-2), disparût des collections jusqu'à l'année 1980, date à laquelle il réapparaît sur le marché de l'art. Il est acquis alors par le château de Fontainebleau. La série fut portée à Zuccaro sur l'Inventaire de 1832.
Mode d’acquisition
entrée - Collection de Henri IV
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Peintures

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Fontainebleau (France), Musée national du château de Fontainebleau

Index

Catégorie
Dernière mise à jour le 09.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances