© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 2012 Musée du Louvre
© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1975 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1975 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1970 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1965 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1965 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 2012 Musée du Louvre
© 1993 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1975 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1975 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1970 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1965 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© 1965 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Statuette : Vierge d'Annonciation

vers 1250
Lieu de création : Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)
OA 7007
Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
Actuellement visible au Louvre
Salle 503
Aile Richelieu, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OA 7007
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Statuette : Vierge d'Annonciation
Type d'objet
statuette
Description / Décor
La Vierge, dont la silhouette s’inscrit dans un grand rectangle, est debout sur un socle épais, à pans coupés. Elle se tourne en s’inclinant légèrement vers la droite, la main droite levée en signe d’étonnement ; elle tient le Livre dans sa main gauche, dont le fermoir est sculpté dans la masse. Son attitude et ses attributs indiquent qu’il s’agit d’une Vierge d’Annonciation à laquelle faisait face, à l’origine, une statuette d’Ange. Sa longue robe, ornée d’orfrois et retenue au col par un fermail quadrilobé, également sculpté dans la masse, est recouverte par un grand manteau qui lui couvre la tête ; ce manteau, dégageant l’avant-bras droit, est ramené sous le bras gauche en un mouvement transversal qui provoque une chute de plis cassés, sur la jambe droite, et une chute verticale en volutes, sur la jambe gauche. Le bas de la robe vient s’étaler en plis souples sur le socle, laissant visible l’extrémité de la chaussure droite. Le visage de la Vierge, entouré par les ondulations de ses cheveux rehaussés d’or, dessine un ovale plein ; les yeux sont longs, sous de fins sourcils arqués, le nez droit, la bouche sérieuse, petite et charnue, le menton fort ; il s’en dégage une subtile impression de tristesse et de résignation.
La statuette doit être comptée parmi les chefs-d’œuvre de l’ivoirerie gothique. Elle comporte des traces de polychromie, les plus anciennes concernant les orfrois d’or sur mixtion ocre translucide, les cheveux dorés sur mixtion jaune pâle, les traces de bleu du manteau posé directement sur l’ivoire et les traces de carnation rose.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 29,5 cm ; Largeur : 7 cm ; Epaisseur : 5 cm
Matière et technique
Matériau : ivoire d'éléphant = défense d'éléphant
Technique : polychrome (techniques bambou/ bois/ corne/ ivoire/ écaille->peint = peinture) (restes de polychromie)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : gothique (Occident->moyen âge)

Date de création/fabrication : vers 1250
Lieu de création / fabrication / exécution
Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Garnier, Paul (Donateur)
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
date : 1916
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [OArt] Salle 503 - Jeanne d'Evreux, Vitrine 9

Index

Catégorie
Mode d'acquisition
don

Bibliographie

- Migeon, Gaston, « Les récentes acquisitions du département des objets d'art au musée du Louvre (deuxième et dernier article) - Moyen Age et Renaissance », Gazette des Beaux-Arts, septembre-octobre 1922, p. 133-147, p. 138-139, figure entre les pages 138 et 139
- Williamson, Paul, The Wyvern Collection. Medieval and Later Ivory Carvings and Small Sculpture, Londres, Thames & Hudson, 2019, p. 124
- Antoine-König, Élisabeth ; Levy-Hinstin, Juliette, « A Flagellation Scene Reunited : a Reassessment of Early Fourteenth-Century Ivory Altarpieces and Tabernacula », dans Yvard, Catherine (dir.), Gothic Ivory Sculpture. Content and Context., Londres, The Courtauld Institute of Art, 2017, p. 17-29, p. 26
- Guérin, Sarah, Gothic Ivories. Calouste Gulbenkian Collection, Londres, Scala, 2015, p. 20, fig. I-7
- Gaborit-Chopin, Danielle ; Alcouffe, Daniel ; Bardoz, Marie-Cécile, Ivoires médiévaux : Ve-XVe siècle : catalogue, Paris, Réunion des musées nationaux, 2003, p. 283-286, fig. p. 283-285, n° 97
- Cascio, Agnès ; Levy, Juliette ; Gaborit-Chopin, Danielle, introduction par, « Les ivoires peints. La polychromie des statuettes d'ivoire », Coré, 5, 1998, p. 5-20,
- Peter Barnet (dir.), Images in Ivory. Precious Objects of the Gothic Age, cat. exp. (Detroit, The Detroit Institute of Arts, 9 mars - 11 mai 1997 et Baltimore, Walters Art Gallery, 22 juin - 31 août 1997), Princeton, Princeton University Press, 1997, p. 142, fig. 16a
- Guineau, Bernard, « Etudes des couleurs dans la polychromie des ivoires médiévaux », Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France, 1996, p. 188-210, p. 200
- Gaborit-Chopin, Danielle, « Les ivoires gothiques français », Louvre. Trésors du Moyen âge. Dossier de l'art, 1, 16, décembre 1993-janvier 1994, 1993, p. 34-43, p. 37, fig. 4
- Grodecki, Louis, Ivoires français, Paris, Larousse, 1947, p. 84, 85 (atelier de la Descente de Croix)
- Koechlin, Raymond, Les Ivoires gothiques français, 3 vol., Paris, A. Picard, 1924, p. 61 (tome I), pl. IX (tome III), n° 20 (tome II)
- Aubert, Marcel, « "L'Ange" de la collection Chalandon au musée du Louvre », La Revue de l’art ancien et moderne, tome XLI, 232, janvier -mai 1922, p. 387-390,
- Pelka, Otto, Elfenbein, Berlin, R. C. Schmidt & Co, 1920, fig. 115
- Exposition d’objets d’art du Moyen age et de la Renaissance organisée par la marquise de Ganay chez M. Jacques Séligmann, 23 rue de Constantine (Ancien Hôtel de Sagan), cat. exp. (Paris, [Galerie] Jacques Séligmann, mai - juin 1913), Paris, 1913, pl. XL
- Exposition des primitifs français au Palais du Louvre (Pavillon de Marsan) et à la Bibliothèque nationale, cat. exp. (Paris, Palais du Louvre et Bibliothèque nationale de France), Paris, 1904, n° 292
- Vitry, Paul, « La sculpture à l'exposition des primitifs français », Gazette des Beaux-Arts, août, 1904, p. 149-166, p. 153
- Migeon, Gaston, « L'exposition rétrospective de l'art français », Revue de l'art ancien et moderne, VII, 1900, p. 453-462, p. 457, pl. (associée à l'"Ange Chalandon")
- Molinier, Emile ; Marcou, Frantz, A l'Exposition Universelle de Paris en 1900., Paris, 1900, Album
- Molinier, Emile ; Marcou, Frantz (dir.), Catalogue officiel illustré de l'Exposition rétrospective de l'art français des origines à 1800, cat. exp. (Paris, Petit Palais, Exposition 1900), Paris, Ludovic Baschet, éditeur ; Lemercier et Cie, 1900, n° 58
- Migeon, Gaston, « La collection de M. Paul Garnier. II. Objets du Moyen Age et de la Renaissance », Les Arts, mai-1906, p. 13-24, p. 14, fig. p. 15
Dernière mise à jour le 28.10.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances