face, recto, avers, avant © 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
dos, verso, revers, arrière © 1973 RMN-Grand Palais (musée du Louvre)
détail © 1973 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 1996 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Daniel Arnaudet
© 1973 RMN-Grand Palais (musée du Louvre)
© 1973 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Photographe inconnu
© Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Valve de miroir : la Cour du dieu d'Amour

Epoque / période : gothique (Occident->moyen âge)

Date de création/fabrication : vers 1310 - 1330
Lieu de création : Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)
Actuellement visible au Louvre
Salle 503
Aile Richelieu, Niveau 1
Numéro d’inventaire
Numéro principal : MRR 195
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Valve de miroir : la Cour du dieu d'Amour
Type d'objet
valve(s) de miroir
Description / Décor
La valve est cernée d’une simple moulure, sur laquelle se dressent quatre animaux fantastiques. La scène centrale représente le triomphe du dieu d’Amour, dans son palais à deux étages figuré en coupe, au milieu d’un jardin figuré par deux arbres dont la ramure suit élégamment la courbure de l’objet, allusion au verger idyllique du Roman de la Rose.
L’étage supérieur est divisé en trois chambres par des arcs trilobés retombant sur des colonnes, surmontés de crochets qui, traités de la même façon que les feuilles des arbres, procurent une sorte d’agrandissement du jardin symbolique ; deux quadrilobes au centre protubérant s’ouvrent de part et d’autre de l’arc central. Sous ce dernier, le dieu d’Amour, couronné et ailé, est figuré une jambe posée sur l’autre dans une position typique de la gestuelle du roi, signifiant l’autorité du personnage. Il est assis dans un arbre dont on aperçoit seulement la base du tronc, selon une iconographie bien attestée mais surprenante dans cette scène d’intérieur. Il couronne un couple d’amants agenouillés à ses pieds, les mains jointes, scellant ainsi leur acceptation des commandements de l’amour.
Deux autres couples sont placés de part et d’autre sous les deux autres arcs : à gauche, le jeune homme caresse le menton de la jeune femme, geste érotique à la fin du Moyen Age ; à droite, il reçoit une couronne.
Dans la salle basse, sous une arcature en plein cintre, se déroule une scène de danse, la carole : cinq jeunes gens forment une farandole vive et légère en se tenant par les mains, au son d’un orgue portatif que tient une jeune femme en retrait sur la droite. Cette scène évoque la carole des six nobles et gracieuses dames accompagnant le dieu Amour dans Le Roman de la Rose. A gauche, un jouvenceau saisit le poignet d’une dame, étreignant son épaule. Au centre, l’homme rappelle la figure de Déduit, « droit et haut de taille », celui qui mène la carole dans Le Roman de la Rose et qui, sur la valve du miroir, invite le couple de gauche à entrer dans la danse. La femme à ses côtés évoque Courtoise, celle qui propose au poète timide de se joindre à eux. Les deux danseurs du centre se tiennent par un gant.
La musique symbolise le sentiment d’amour qui grandit dans le cœur des amants jusqu’à les unir, lien doublement inscrit dans la danse en chaîne et dans la croissance du végétal, à travers les motifs végétaux et floraux se déployant aux abords du château et sur ses arcades.
Cette valve est exceptionnelle par ses dimensions, supérieures à la moyenne, par sa facture soignée et pleine de vivacité, par son iconographie enfin. Les visages doux et souriants des personnages, coiffés de cheveux ondulés et, pour certaines femmes, de coiffures en escouffins, les longues et larges robes, flottantes ou retenues par une mince ceinture, la grâce des attitudes, la souplesse du travail autorisent à dater cet ivoire de la fin du règne de Philippe le Bel ou de celui de ses fils.
Inscriptions
Etiquette :
ronde "n° 891", ovale "N° 1055", carrée "A 60"
Inscription :
à l'encre noire "N° 76" et gravé "l e ba..."

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur avec accessoire : 13,8 cm ; Largeur avec accessoire : 14,1 cm ; Epaisseur : 1,3 cm
Matière et technique
Matériau : ivoire d'éléphant = défense d'éléphant
Technique : doré = dorure (techniques bambou/ bois/ corne/ ivoire/ écaille) (traces de dorure)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : gothique (Occident->moyen âge)

Date de création/fabrication : vers 1310 - 1330
Lieu de création / fabrication / exécution
Paris (France->Ile-de-France = Ile de France)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
date : 1828
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [OArt] Salle 503 - Jeanne d'Evreux, Vitrine 18

Bibliographie

- Williamson, Paul ; Davies, Glyn, Medieval Ivory Carvings, I-II, 1200-1550 Part I et II, Londres, V§A Publishing, 2014, p. 587
- Hay mas en ti. Imagenes de la mujer en la Edad Media (siglos XIII-XV) [Plus est en vous. Images de la femme au Moyen-Âge (XIIIe-XVe siècle], 2 vol., cat. exp. (Bilbao, museo de Bellas Artes de Bilbao, 7 février - 15 mai 2011), Bilbao, 2011, p. 100, n° 19
- Trésor des chartes des rois de France. La lettre et l'image de saint Louis à Charles VII, cat. exp. (Paris, Archives nationales, Musée de l'Histoire de France, 4 avril - 1er juillet 2007), 2007, n° 121
- Caubet, Annie ; Gaborit-Chopin, Danielle (dir.), Ivoires : De l'Orient ancien aux temps modernes, cat. exp. (Paris, Musée du Louvre, 23 juin-30 août 2004), Paris, Réunion des musées nationaux, 2004, p. 162, fig. 153, n° 160
- Moyen Âge, entre ordre et désordre, cat. exp. (Paris, musée de la Musique, 26 mars - 27 juin 2004), Paris, Cité de la Musique - Réunion des musées nationaux, 2004, n° 89
- Gaborit-Chopin, Danielle ; Alcouffe, Daniel ; Bardoz, Marie-Cécile, Ivoires médiévaux : Ve-XVe siècle : catalogue, Paris, Réunion des musées nationaux, 2003, p. 357-358, n° 130
- Sennequier, Geneviève (dir.) (dir.), Miroirs : jeux et reflets depuis l'Antiquité, cat. exp. (Rouen, Musée départemental des antiquités de la Seine-Maritime, 21 octobre 2000-26 février 2001), Paris, Somogy éditions d'art, 2000, fig., n° 88
- L'Art au temps des rois maudits. Philippe le Bel et ses fils, 1285-1328, cat. exp. (Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 17 mars - 29 juin 1998), Paris, Réunion des musées nationaux, 1998, n° 99
- Peter Barnet (dir.), Images in Ivory. Precious Objects of the Gothic Age, cat. exp. (Detroit, The Detroit Institute of Arts, 9 mars - 11 mai 1997 et Baltimore, Walters Art Gallery, 22 juin - 31 août 1997), Princeton, Princeton University Press, 1997, fig., n° 56
- Baron, Françoise (dir.), Les Fastes du gothique, le siècle de Charles V, cat. exp. (Paris, Galeries nationales du Grand-Palais, 9 octobre 1981 - 1er février 1982), Paris, Réunion des musées nationaux, 1981, fig., n° 125
- L'art décoratif d'Europe occidentale IXe - XVIe siècles d'après les collections du musée du Louvre et de Cluny, cat. exp. (Leningrad, musée de L'Ermitage et Moscou, musée des Beaux-arts Pouchkine, 1980), 1980, n° 9
- Carra, Massimo, Gli Avori in Occidente, Milan, Fratelli Fabbri, 1966, fig. 59
- Koechlin, Raymond, Les Ivoires gothiques français, 3 vol., Paris, A. Picard, 1924, pl. CLXXXIV, n° 1080 (tome II)
- Koechlin, Raymond, « Le dieu d'Amour et le château d'Amour sur les valves de boîtes à miroirs », Gazette des Beaux-Arts, novembre, 1921, p. 279-297, fig. 285
- Molinier, Emile, Catalogue des ivoires. Musée national du Louvre, Paris, May et Motteroz, 1896, n° 76
- Courajod, Louis, La collection Révoil du Musée du Louvre, Caen, Imprimerie Le Blanc-Hardel Henri Delesques, successeurs, 1886, n° 172
- Westwood, John Obadiah, A Descriptive catalogue of the fictile ivories in the South Kensington museum, Londres, Chapman and Hall, 1876, p. 304-305, n° 58.201
- Sauzay, Alexandre, Musée Impérial du Louvre. Catalogue du Musée Sauvageot, Paris, Impr. Charles de Mourgues, frères, 1861, Disponible sur : https://bibliotheque-numerique.inha.fr/viewer/12476/?offset=#page=3&viewer=picture&o=bookmark&n=0&q= , n° A 60
- Laborde, Léon de, Notice des émaux, bijoux et objets divers exposés dans les galeries du musée du Louvre, [Paris, Musée du Louvre], Paris, Charles de Mourgues Frères, 1857, Lab. 891
- Migieu, Antide de (marquis) ; Boullemier, Charles, Recueil des sceaux du moyen âge, dits sceaux gothiques, Paris, Antoine Boudet, 1779, pl. II (4)

Expositions

- Le roi et son image, autour des chartes ornées des archives nationales, Paris (France), Direction des Archives de France - Musée d'histoire de France, 04/04/2007 - 03/07/2007
- Ordre et désordre. La musique et ses représentations dans l'iconographie médiévale, Paris (Externe, France), Musée de la musique-Cité de la musique, 26/03/2004 - 24/06/2004
- L'Art au temps des rois maudits. Philippe le Bel et ses fils, 1285-1328, Paris (France), Galeries nationales du Grand Palais, 17/03/1998 - 29/06/1998
- Ivoires : de l'Orient ancien aux Temps Modernes, Richelieu, Salles d'Exposition temporaire, 25/06/2004 - 30/08/2004
- Miroirs et reflets, de l'Antiquité à la Renaissance, Rouen (France), Musée départemental des Antiquités, 20/10/2000 - 28/02/2001
- La femme gothique, Bilbao (Espagne), Museo de Bellas Artes, 07/02/2011 - 15/05/2011
Dernière mise à jour le 30.06.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances