© 2020 Musée du Louvre / Hervé Lewandowski
© Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines
© 2020 Musée du Louvre / Hervé Lewandowski
© Musée du Louvre / Antiquités grecques, étrusques et romaines

figurine

Epoque / période : classique ; ionien

Date de création/fabrication : 1e moitié Ve s. av. J.-C. (-500 - -450)
Lieu de création : Asie mineure (?)
Lieu de découverte : Eléonte - 07/02/1923 (sarcophage 51)
Numéro d’inventaire
Numéro catalogue : Eléonte 771
Numéro de collection : Elé 237

description

Dénomination / Titre
Dénomination : figurine
Œuvre originale
les tyrannoctones (?) ; Critios ; Nésiotès ; 1e quart Ve s. av. J.-C. (fin)
Description / Décor
homme (nu, attaquant, sur, plaquette)

Etat de l'oeuvre : incomplet ; moins la tête, les bras et le milieu du corps ; concrétions
Restauration : recollé ; refait, complété (hanches)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 7,1 cm ; Hauteur : 10 cm
Matière et technique
Matériau : argile (argile brun rougeâtre friable-impuretés)
Technique : moulé
Précision technique : plein-revers convexe

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : classique ; ionien

Date de création/fabrication : 1e moitié Ve s. av. J.-C. (-500 - -450)
Lieu de création / fabrication / exécution
Asie mineure (?)
Date de découverte
07/02/1923
Lieu de découverte
Eléonte - 07/02/1923 (sarcophage 51)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Armée d'Orient (1923 - fouilles Boff)
Mode d’acquisition
dévolution
Date d’acquisition
Date : 1923
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Musée du Louvre (dir.), Besques, Simone, Catalogue raisonné des figurines et reliefs en terre-cuite grecs, étrusques et romains I. Epoques préhellénique, géométrique, archaïque et classique, Paris, Editions des Musées Nationaux, 1954, p. 108, pl. 78, C150
Dernière mise à jour le 08.03.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances