RMN-Grand Palais - Photo T. Ollivier
Autre RMN
RMN-Grand Palais - Photo T. Ollivier
RMN

Etude de treize artistes pour 'L'Hémicycle de l'Ecole des beaux-arts'

Vers 1836/1841
Numéro d’inventaire
RF 35317, Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.28, p.57
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Delaroche, Paul (1797-1856)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Etude de treize artistes pour 'L'Hémicycle de l'Ecole des beaux-arts'
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Etude pour 'L'Hémicycle de l'Ecole des Beaux-Arts'. Le Louvre conserve de nombreux dessins préparatoires (entres autres : RF 35350 à RF 35390).
La commande pour la décoration de l'hémicycle de la salle des Prix dans le nouveau bâtiment de l'Ecole des beaux-arts à Paris est confiée à Delaroche par Adolphe Thiers en septembre 1836. Elle fut achevée en juillet 1841. Le projet de Delaroche s'inscit dans la vision d'ensemble de l'établissement, avec Duban à l'architecture et Peisse à la sculpture et répond à la volonté de rénover les études artistiques en élargissant le champ des références historiques. Delaroche était membre de l'Académie des beaux-arts, professeur à l'Ecole et partie prenante de cette modernisation de l'enseignement. Le mur courbe mesure 3,90 mètres de haut sur 24,70 mètres de long, soit en longueur près de cinq fois 'L'Apothéose d'Homère' d'Ingres et près de quatre fois 'L'Ecole d'Athènes' de Raphaël au Vatican qui apparaissent comme les prototypes les plus évidents. Delaroche ne voulait pas représenter l'art uniquement sous forme allégorique mais aussi, sous la protection incontestée des maîtres de l'Antiquité, les artistes de la période gothique à l'âge classique. Les différentes disciplines enseignées à l'Ecole (peinture, sculpture et architecture) devait aussi figurer. 'L'Hémicycle' de Delaroche apparait comme un manifeste esthétique de l'éclectisme des artistes des années romantiques (Claude Allemand-Cosneau in cat. d'exp. "Paul Delaroche, un peintre dans l'Histoire", Paris, Nantes, Montpellier, éditions de la RNM, musée des Beaux-Arts, musée Fabre, 1999, p.105 à 129).
La disposition du groupe est presque conforme à celle de la partie à l'extrême gauche de la peinture, comme le montre le trait d'encadrement vertical qui indique à gauche la limite de la composition ; de gauche à droite s'échelonnent le Corrège, Véronèse, Antonello de Messine (qui portera dans la peinture un spectaculaire collant rayé), Van Eyck assis, un personnage qui sera déplacé entre Titien et Rembrandt et qui doit être Ter Borch, puis Murillo, le Titien, Rembrandt, Van der Elst, Rubens assis, Vélasquez, Van Dyck et le Caravage. On devine à droite la tombée du manteau de Giovanni Bellini (L.-A. Prat in cat. d'exp. 'Paul Delaroche', Paris, musée du Louvre, 2012, n° 41).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,148 m ; L. 0,166 m
Matière et technique
Graphite avec rehauts de blanc. Restauré en 1999

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Vers 1836/1841

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Delaroche-Vernet-Sancholle-Henraux
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1971

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Paul Delaroche : Un peintre dans l'Histoire, Nantes, Musée des Beaux-Arts de Nantes, 22/10/1999 - 17/01/2000
- L'Empire du Temps : mythes et créations, Paris, Musée du Louvre, 10/04/2000 - 10/07/2000
- Paul Delaroche, Paris, Musée du Louvre, 07/03/2012 - 21/05/2012
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances