Tombeau de Renée d'Orléans-Longueville

Date de création/fabrication : 1500 - 1525
Actuellement visible au Louvre
Salle 211
Aile Richelieu, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : RF 459 ; RF 3051 A à RF 3051 I

description

Dénomination / Titre
Titre : Tombeau de Renée d'Orléans-Longueville
Description / Décor

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 2,45 m ; Largeur : 2,425 m ; Profondeur : 0,9 m

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1500 - 1525

Données historiques

Historique de l'œuvre
Élément du tombeau de Renée d'Orléans-Longueville, fille de François II d'Orléans, duc de Longueville (+1512), et de Françoise d'Alençon, morte à l'âge de 7 ans le 23 mai 1515. Etat ancien connu par un dessin des Albums de Roger de Gaignières, une gravure des Antiquités Nationales de Millin et un dessin de l'album Lenoir (département des Arts graphiques).
Monument érigé dans la chapelle d'Orléans de l'église du couvent des Célestins de Paris. Démantelé à la Révolution. Saisie révolutionnaire. Entré au dépôt des Petits Augustins en 1791-1792 (la statue gisante, la dalle de marbre noir,"plusieurs morceaux d'albâtre ornés de pilastres arabesques et de bas-reliefs"). Musée des Monuments français, 1795-1816. Restauré par Demotte. Attribué à la Basilique Saint-Denis, par ordonnance royale du 24 avril 1816. Transporté le 25 mai 1818. Remonté de façon fantaisiste par l'architecte Debret. Puis reconstitution réalisée, entre 1848 et 1867, par Viollet-Le-Duc qui n'utilise pas l'écusson et fait sculpter, en marbre blanc, une niche du soubassement ornée d'une Sainte tenant une torche (RF 3051 U), les bases des grands pilastres (3051 Q et R), un petit pilastre de l'enfeu (3051 S) et toute la partie haute de l'enfeu. Les dés et les allèges en pierre qui soutiennent les pilastres sont aussi modernes. (La partie haute de la restauration de Viollet-le-Duc - niche à coquille, personnages et écusson - est restée dans le dépôt lapidaire de Saint-Denis).
Eléments originaux du tombeau, démantelé en 1958. Entrés au musée du Louvre en 1959.
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Sculptures du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Richelieu, [SCULPT] Salle 211 - Michel Colombe (vers 1430 - vers 1512-1515) - La sculpture vers 1500 : vers la Renaissance, Salle 211 - (ex-salle 11)

Index

Catégorie

Bibliographie

- Collecta - Archive numérique de la collection Gaignières (1642-1715), [Ecole du Louvre en collaboration avec Université Paris I-Sorbonne en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France et l'IRHT], Disponible sur : https://www.collecta.fr/ , https://www.collecta.fr/p/COL-IMG-15889, fol. 56, n° 1345
- Chancel-Bardelot, Béatrice de, sous la direction de, Le musée des Monuments français d'Alexandre Lenoir, histoire et collections, [INHA / Louvre], Paris, Institut National d'Histoire de l'Art, 2014, Disponible sur : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/00145 , https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/003136440
- Charron, Pascale ; Guillouët, Jean-Marie, Charron, Pascale ; Guillouët, Jean-Marie (dir.), Dictionnaire d'histoire de l'art du Moyen Âge occidental, Paris, Robert Laffont, 2009, p. 394-395
- Mazel, Claire, La Mort et l'éclat. Monuments funéraires parisiens du Grand Siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009,
- Bresc-Bautier, Geneviève, « Tombeaux factices de l'abbatiale de Saint-Denis, ou l''art d'accommoder les restes », Bulletin de la société nationale des Antiquaires de France, 1980-1981, p. 123-124

Notices liées (22)

Contient
Dernière mise à jour le 20.04.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances