© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Bergère en cabriolet, d'une paire (avec OAR 128)

Epoque / période : Louis XV (1715-1774) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons)

Date de création/fabrication : 1700 - 1800 (Incertitude sur la datation) (attribution d'après style)
Anonyme
Delanois, Louis, Attribuable à ?
Lieu de création : France (Europe)
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens et intérêts privés (OBIP); en attente de sa restitution à ses légitimes propriétaires. Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération)..
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OAR 127
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Anonyme
Delanois, Louis (1792), Menuisier, Attribuable à ?

description

Dénomination / Titre
Titre : Bergère en cabriolet, d'une paire (avec OAR 128)
Type d'objet
mobilier ; bergère
Description / Décor
bergère en cabriolet dont les pieds sont en forme de biche et dont les écoinçons sont décorés d'une fleur sculptée en relief qui se retrouve au milieu de la ceinture et du dossier, et d'une feuille d'acanthe stylisée. Recouverte à l'origine d'une soierie verte à fleurs et oiseaux, elle est actuellement tapissée d'une soierie jaune brochée. Non estampillée.
Inscriptions
Estampille :
Non estampillée
Etiquette :
Etiquette collée sur la liste des meubles prêtés par la CRA au Mobilier national : "Einsatzstab RR, MAM Nr. 156" ; au pochoir noir "OAR 122" (sic) ; à la craie bleue " OAR 122 " (sic).
Inscription :
156 : numéro ERR.
7 : ancien numéro

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 102 cm ; Largeur : 65,5 cm ; Profondeur : 60 cm ; Poids : 11,5 kg
Matière et technique
Matériau : bois
Matériau : soie
Technique : techniques bambou/ bois/ corne/ ivoire/ écaille (menuiserie)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : Louis XV (1715-1774) (Occident->époque moderne = Ancien Régime->dynastie des Bourbons)

Date de création/fabrication : 1700 - 1800 (Incertitude sur la datation) (attribution d'après style)
Lieu de création / fabrication / exécution
France (Europe)

Données historiques

Historique de l'œuvre
d'après la liste de l'OBIP des oeuvres récupérées en Allemagne, cet ensemble est identifié de la façon suivante : "n° ordre 7 ; n° allemand : ss n° ; Provenance : [néant] ; Epoque : Louis XV ; Pays : France ; Sujet : Salon, 1 canapé, 2 bergères, 6 chaises, 4 fauteuils, soierie verte ; Matière : Bois naturel". En 1947, ce mobilier a été prêté par la commission de récupération artistique au Mobilier national pour meubler l'appartement du Prince Régent de Belgique à l'occasion d'une visite officielle en France. Sur la liste des meubles prêtés pour meubler l'appartement, est notamment mentionné un "Ensemble Salon Louis XV bois sculpté, naturel, recouvert de satin broché vert d'eau. Composé de 1 canapé, 2 bergères, 4 fauteuils (dont l'un a un accotoir cassé), 6 chaises". Il s'agit des OAR 121 à OAR 133. Une étiquette ERR [Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg] est collée sur cette liste : "Einsatzstab RR, MAM Nr.156". Le numéro MAM 156 a été retrouvé sur les listes connues de la Möbel-Aktion mais il correspond à un guéridon en acajou Louis XVI.
Toutefois, Albert Henraux, président de la commission de récupération artistique, s'oppose à la mise à disposition prolongée du salon au Mobilier national, les meubles étant "susceptibles d'être reconnus facilement par le propriétaire spolié". Dans une seconde lettre, il rappelle qu'il est " impossible à [s]es services de se désaisir aussi longtemps d'un ensemble susceptible d'être reconnu un jour ou l'autre par son propriétaire spolié".
A défaut d'autres éléments connus à ce jour, l'historique se fonde sur l'étiquette collée sur la liste où figure ce salon. La bergère Louis XV aurait peut-être été saisie par la Dienststelle Western (Service Ouest) dans le cadre de la Möbel-Aktion, avec les douze autres pièces composant le salon, chez un propriétaire inconnu pendant la guerre. On ignore si cette bergère a quitté la France après sa saisie, puisqu'à ce jour aucune trace de son séjour en Allemagne n'a été trouvée.
A l'issue de la guerre, cette bergère fut inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP. Du 20 octobre 1947 au 22 septembre 1948, elle a été prêtée, avec l'ensemble du salon, par la commission de récupération artistique à l'administration du Mobilier national à l'occasion du projet de visite officielle en France du Prince Régent de Belgique.
Elle est retenue lors de la deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949, prise en charge par la direction des musées de France, et confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951. Elle est alors inscrite dans l'Inventaire OAR (Objets d'Art Récupération), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 127.
Déposée au château de Compiègne le 26 juillet 1950 (salle 19), puis au Mobilier national en 1959, elle n'est envoyée au Mobilier national que le 6 juillet 1964.
L'OAR 127 revient au département des Objets d'art du musée du Louvre le 2 octobre 2003 ; il y est actuellement conservé (ancien numéro 7) (source : base POP Culture, base Rose Valland).
Mode d’acquisition
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Date d’acquisition
date de l'arrêté : 16/05/1951
Propriétaire
Musées Nationaux Récupération

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé
Dernière mise à jour le 20.10.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances