© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes
© 2021 Musée du Louvre / Objets d'art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps modernes

Chaise d'un mobilier de salon, comprenant dix pièces

Epoque / période : dynastie des Bourbons (Occident->époque moderne = Ancien Régime)

Date de création/fabrication : 1785 - 1800
Lieu de création : Autriche (Europe) (?)
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens et intérêts privés (OBIP); en attente de sa restitution à ses légitimes propriétaires. Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération)..
Numéro d’inventaire
Numéro principal : OAR 197
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique

description

Dénomination / Titre
Titre : Chaise d'un mobilier de salon, comprenant dix pièces
Type d'objet
mobilier ; chaise
Description / Décor
chaise à dossier hexagonal surmonté d'un fleuron sculpté et garni d'un coussin rond, pieds en carquois, ceinture à frises de lauriers et de perles, garniture à coussin mobile. La chaise est actuellement recouverte d'une soierie bleue.
Inscriptions
Etiquette :
Etiquette volante : "GMZFO, Centre de Rassemblement Artistique : Direction des Beaux-Arts (Centre Collecting Point) de Baden-Baden ; Origine : Ravensburg ; Sujet : 1 Salon L. XVI (8 chaises, 2 canapés) ; Auteur : néant ; N° Invent. : 4[67]".
Etiquette, feutre noir : "OAR 197".
Etiquette : "M.N."
Inscription :
Marque sur la ceinture à la craie blanche "9095"

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 94 cm ; Largeur : 50 cm ; Profondeur : 46 cm ; Poids : 7,5 kg
Matière et technique
Matériau : bois
Matériau : matières textiles synthétiques et artificielles
Technique : peint = peinture (techniques bambou/ bois/ corne/ ivoire/ écaille)
Technique : doré = dorure (techniques bambou/ bois/ corne/ ivoire/ écaille)
Matériau : métal
Technique : techniques bambou/ bois/ corne/ ivoire/ écaille (menuiserie)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Epoque / période : dynastie des Bourbons (Occident->époque moderne = Ancien Régime)

Date de création/fabrication : 1785 - 1800
Lieu de création / fabrication / exécution
Autriche (Europe) (?)

Données historiques

Historique de l'œuvre
d'après la liste de l'OBIP des oeuvres récupérées en Allemagne, cet ensemble est identifié de la façon suivante : "n° ordre 27 ; n° allemand : 467 ; Provenance : Baden ; Epoque : XVIII° ; Pays : Autriche ; Sujet : 8 chaises et 2 petits canapés ; Matière : Laque vert et or". Cette liste nous précise que le salon portait le numéro allemand 467 et qu'il était à Baden-Baden après la guerre. Effectivement, dans la liste des oeuvres revenues par le cinquième convoi en provenance de Baden-Baden et à destination de Paris, on retrouve le salon réparti dans plusieurs caisses sous le numéro 467. Une seule chaise du salon est mentionnée mais le document semble incomplet : "Caisse ou Ballot : Ballot N° 50 ; Numéro d'inventaire : 467 ; Nature de l'objet : Meuble ; Désignation de l'objet : Chaise L. XVI ; Estimation en francs 1938 : néant ; Provenance : Ravensburg". Une note du 10 décembre 1948 concerne les objets et meubles provenant de Ravensburg. Elle précise que ces objets proviennent de vols commis par un certain Zimmer et deux complices Klein et Steiger : "Il semble que Zimmer, attaché d'administration de deuxième classe au Gouvernement Militaire de Ravensburg, se soit procuré de façon illicite, au cours de ses pérégrinations en Allemagne, une grande quantité de tableaux et d'objets d'art divers, représentant en 1946 une valeur globale d'environ 8 000 000 de frs. Arrêté en 1946, Zimmer fut condamné par le premier Tribunal Militaire du Q.G. du C.C.F.A., le 15 janvier 1947, à trois ans de prison et à 25 000 frs d'amende. Le mobilier et les tableaux volés par lui furent confisqués par la Sureté, puis envoyés les 27 Novembre et 27 Décembre 1946 au Central Collecting Point de Baden-Baden. Nous ne connaissons pas les propriétaires de ces objets d'art, aucun renseignement ni réclamation ne nous étant parvenus jusqu'ici. [...]. De ses deux complices, l'un Klein, a été libéré, l'autre Steiger, serait toujours en prison, mais son lieu de détention ne nous est pas connu [...] Conformément aux instructions de Mademoiselle Valland à son passage à Baden en Octobre 1948, la collection Zimmer est dirigée en totalité sur la commission de Récupération Artistique de Paris qui statuera sur sa destination. [...] Tous les objets portés sur l'inventaire comme provenant de Ravensburg ont trait à l'affaire Zimmer. Les numéros sont rappelés ci-après : [...] 467". L'avis d'entrée en France du cinquième convoi en provenance de Baden-Baden signale les sept autres chaises du salon portant le numéro 467 : "Meubles [n°] 467, Contiennent chacun une chaise L. XVI, Nos 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61". Le calepin de déballage du convoi, arrivé le 14 décembre 1948, confirme la présence à Paris, dans les locaux de la commission de récupération artistique, de la chaise du salon n° 467, identifiée comme l'OAR 197 : " Ballot 56 [n°] 467, chaise Louis XVI, bois laqué bleu. recouverte soie à rayures roses (Ravensburg)". L'OAR 197 provient donc des vols commis par Zimmer au plus tard en 1946.
La chaise a probablement été volée en Allemagne, par Zimmer et deux de ses complices, Klein et Steiger, avec les 9 autres pièces composant le salon. Ce vol a été commis chez un propriétaire inconnu, au plus tard en 1946. Zimmer était attaché d'administration de deuxième classe au Gouvernement militaire de Ravensburg.
La chaise est retrouvée au moment de l'arrestation de Zimmer en 1946. Elle est alors confisquée par la Sureté puis envoyée dans l'un des deux envois des 27 novembre et 27 décembre 1946 au Central Collecting Point de Baden-Baden. Selon les instructions données par Rose Valland lors de son passage à Baden-Baden en octobre 1948, la chaise a quitté cette ville par le cinquième convoi en provenance de Baden-Baden du 8 décembre 1948.
Elle arrive le 14 décembre 1948 à Paris, elle a été examinée lors de son déballage dans les entrepôts de la commission de récupération artistique le 21 décembre 1948. Cette chaise est inscrite sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP.
Elle est retenue lors de la deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949, prise en charge par la direction des musées de France et confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951. Elle est ensuite inscrite dans l'Inventaire OAR (Objets d'Art Récupération), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 197.
Elle est déposée au château de Compiègne le 26 juillet 1950 (salle 46), puis en 1959 au Mobilier national, mais la chaise ne quitte le château de Compiègne que le 14 septembre 1962. A cette date, elle est envoyée au Mobilier national afin d'être transférée, selon le choix de Mr André Malraux, dans les appartements du Pavillon de la Lanterne à Versailles le 14 septembre 1962 et ce, jusqu'au 10 juillet 1969.
Elle revient le 2 octobre 2003 au département des Objets d'art du musée du Louvre ; elle y est actuellement conservée (source : base POP Culture, base Rose Valland).
Mode d’acquisition
attribution par l'office des biens et intérêts privés (MNR)
Date d’acquisition
date de l'arrêté : 1951
Propriétaire
Musées Nationaux Récupération

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé
Dernière mise à jour le 20.10.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances