sceau cylindre

Date de création/fabrication : (post Agade-Periode Guti) (attribution d'après style) et Noubkaourê Amenemhat II (contexte de fouilles) (-2199 - -2100 et -1901 - -1866)
Lieu de découverte : Tôd (rive est de Thèbes à Assouan->de Thèbes à Assouan->Haute Égypte) (fondation du temple de Montou. Fouille Bisson de la Roque en 1936)
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 15216

description

Dénomination / Titre
Dénomination : sceau cylindre
Description / Décor
percé

Décor : personnage (debout, adorant, flanqué de) ; divinité (debout) ; divinité (assis) ; croissant lunaire (scène de présentation)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Hauteur : 1,63 cm ; Diamètre : 0,72 cm ; Diamètre : 0,03 cm ; Poids : 1,46 g
Matière et technique
Matériau : lapis-lazuli
Technique : gravure

Lieux et dates

Date de création / fabrication
(post Agade-Periode Guti) (attribution d'après style) et Noubkaourê Amenemhat II (contexte de fouilles) (-2199 - -2100 et -1901 - -1866)
Lieu de découverte
Tôd (rive est de Thèbes à Assouan->de Thèbes à Assouan->Haute Égypte) (fondation du temple de Montou. Fouille Bisson de la Roque en 1936)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Mode d’acquisition
partage après fouilles
Date d’acquisition
date de comité/commission : 29/10/1936
date du conseil : 03/11/1936
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
non exposé

Bibliographie

- Fleur Morfoisse ; Andreu, Guillemette (dir.), Sésostris III, Pharaon de légende, cat. exp. (Lille, Palais des Beaux arts, 2014), Lille ; Gand, Snoeck, 2014, p. 176-177, p. 175, fig. 8
- Bisson de la Roque, Fernand ; Contenau, Georges ; Chapouthier, Fernand, Le Trésor de Tôd, Le Caire, Institut français d'archéologie orientale (IFAO), (Documents de fouilles de l'Institut français d'archéologie orientale = DFIFAO ; 11), 1953, pl. XL

Notices liées (442)

Elément d'un ensemble
Dernière mise à jour le 08.07.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances