Télécharger
Suivant
Précédent

perles ; collier

-1901 / -1866 (Noubkaourê Amenemhat II)
Lieu de découverte : Trésor de Tôd
E 15310
Département des Antiquités égyptiennes
Actuellement visible au Louvre
Salle 324
Aile Sully, Niveau 0
Numéro d’inventaire
Numéro principal : E 15310

description

Dénomination / Titre
Dénomination : perles ; collier (?)
Description / Décor
perles annulaires plates montées en collier à l'époque romaine et remontées en 2007

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Longueur : 60 cm (collier) ; Diamètre : 0,5 cm (de 0,5 à 0,65 cm (perles)) ; Poids : 29,38 g (collier)
Matière et technique
Matériau : lapis-lazuli

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Noubkaourê Amenemhat II (contexte de fouilles) (-1901 - -1866)
Date de découverte
8 février 1836
Lieu de découverte
Trésor de Tôd (temple de Montou->Tôd->rive est de Thèbes à Assouan)

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
M. Bisson de la Roque, Fernand, Fouilleur/Archéologue
Mode d’acquisition
partage après fouilles
Date d’acquisition
date de comité/commission : 29/10/1936
date du conseil : 03/11/1936
Propriétaire
Etat
Affectataire
Musée du Louvre, Département des Antiquités égyptiennes

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Sully, [AE] Salle 324 - Le temple, Vitrine 7

Index

Mode d'acquisition
Dénomination
Matériaux

Bibliographie

- De Putter, Thierry ; Karlshausen, Christina, Pierres de l'Egypte ancienne. Guide des matériaux de l'architecture, de la sculpture et de la joaillerie., Bruxelles, (Connaissance de l'Egypte ancienne 20), 2022, p. 198
- Bisson de la Roque, Fernand, Tôd (1934 à 1936), Le Caire, Imprimerie de l'Institut français d'archéologie orientale (IFAO), (Fouilles de l'Institut français d'archéologie orientale = FIFAO ; 17), 1937, p. 120

Expositions

- Petite galerie 4 : L'archéologie en bulles, Richelieu, Salles d'Exposition temporaire, 25/09/2018 - 01/07/2019

Notices liées (441)

Elément d'un ensemble
Dernière mise à jour le 09.02.2023
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances